Des services cloud et d'observation de la terre plus proches des attentes de la recherche et de l’éducation

En 2020, la communauté de la recherche et de l’éducation au Luxembourg devrait bénéficier de nouveaux services sur-mesure, liés au cloud et à l’observation de la Terre, développés à l’échelle européenne. D’ici là, les institutions peuvent bénéficier, au même titre que leurs homologues européens, de fonds d'adoption tels que des bons de crédits cloud.

Lancé en janvier 2019, le projet européen Open Clouds for Research Environments (OCRE) vise à accélérer l'adoption du cloud au sein de la communauté européenne de la recherche. Il rassemble ainsi fournisseurs cloud, organisations d’observation de la Terre (Earth Observation - EO) ainsi que la communauté de recherche et d’éducation. En tant que réseau national pour la recherche et l'éducation (National Research and Education Network - NREN) pour le Luxembourg, la Fondation RESTENA collabore étroitement avec le projet OCRE. Cette collaboration permet aux institutions de recherche et d’éducation, mais également aux bibliothèques luxembourgeoises, non seulement de participer facilement au projet, mais surtout de bénéficier de ses résultats finaux.

De nouvelles solutions à l’horizon 2020

Après huit mois, le projet OCRE est sur le point de publier un appel d'offres dont l'objectif est de personnaliser les services destinés à la recherche, à l'éducation, aux bibliothèques et aux hôpitaux universitaires de toute l'Europe. Les services se concentreront sur les solutions d'infrastructure en tant que service (Infrastructure as a Service - IaaS) et sur toute autre solution fournie dans le cloud, ainsi que sur les services d'observation de la Terre.

La Fondation RESTENA étant l’un des 39 NREN inscrits à l’appel d’offre d’OCRE, tous les membres de la recherche et de l’éducation au Luxembourg sont également inscrits. Ces derniers bénéficieront automatiquement à partir du printemps 2020 de tous les services identifiés dans le cadre d'OCRE. Tous les établissements de recherche et d’enseignement luxembourgeois souhaitant bénéficier des futurs services sont invités à contacter la Fondation RESTENA à l'adresse cloud@restena.lu.

Des fonds d'adoption pour la recherche et l'éducation

Le projet OCRE aide également les institutions de recherche et d’éducation (R&E) à passer et à travailler dans le cloud grâce à des fonds d’adoption supplémentaires. Les institutions concernées au Luxembourg peuvent ainsi bénéficier de l’un des 30 bons de 5 000 euros de crédits cloud mis à disposition pour des fins de recherche. Elles doivent simplement manifester leur intérêt, d’ici au 12 septembre 2019, via un formulaire spécifique disponible sur le site Internet du projet OCRE.

D'autres bons cloud, compris entre 1 000 et 5 000 euros, sont également disponibles pour les chercheurs individuels depuis le mois d’août 2019. Les chercheurs travaillant au Luxembourg et membres soit du Conseil européen des doctorants et chercheurs débutants (European Council of Doctoral Candidates and Junior Researchers - EuroDoc) soit de l'association des anciens étudiants Marie Curie (Marie Curie Alumni Association - MCAA) peuvent bénéficier de l'un d'eux. Une autre possibilité est de solliciter le programme EOSC Early Adopter du projet EOSC-hub, un projet européen dédié aux chercheurs et innovateurs européens autour du thème de la recherche avancée pilotée par les données.

Une offre cloud complète

Les futurs services de l’appel d’offres OCRE viendront compléter l’offre actuelle de la Fondation RESTENA en matière de cloud dénommée RESTENA-IaaS. À l’heure actuelle, les instituts de recherche et d'enseignement luxembourgeois peuvent faire appel à RESTENA-IaaS pour adapter ponctuellement leurs ressources informatiques, pour accélérer leurs travaux de déploiement ou pour se concentrer sur les besoins de leurs utilisateurs tout en laissant de côté les ressources techniques finales.

En 2018, le Lycée des Arts et Métiers Luxembourg (LAM) a été la première école secondaire à utiliser, pour ses activités d'enseignement, un fournisseur cloud de RESTENA dans le cadre des services cloud de GÉANT. Pour plus d'informations sur la collaboration menée avec LAM, nous vous invitons à (re)découvrir le récit, disponible en langue anglaise, intitulé « CASE STUDY – CLOUD SERVICES IN FURTHER EDUCATION » publié en 2018 (Fichier PDF - 593 Ko).

Publié le 10 septembre 2019