100 000e .lu enregistré

Dans le cadre de son service DNS-LU, la Fondation RESTENA vient d’atteindre son 100 000e nom de domaine en .lu, une grande première pour le Luxembourg et son extension nationale.

Les noms de domaines sont nécessaires au bon fonctionnement des sites web et adresses email et n’importe qui peut en enregistrer un très facilement. Or, comme sur Internet chaque nom est unique, la seule restriction réside dans la disponibilité même du nom de domaine convoité en lien avec son extension. Au Luxembourg, le domaine de premier niveau national (country code top-level domain - ccTLD) est le .lu et la gestion de son infrastructure est opérée par la Fondation RESTENA depuis la première connexion du Luxembourg à Internet en 1992. Vingt-sept ans plus tard, en cette fin juin 2019, le nombre de noms de domaine enregistrés en .lu a pour la toute première fois franchi la barre des 100 000. En laissant de côté les noms ‘réservés’, c’est à dire servant principalement à bloquer un nom particulier sans l’utiliser, plus de 97 000 noms de domaine en .lu sont actifs sur la toile !

L’économie luxembourgeoise impactée dans son ensemble

Pour pouvoir garantir la disponibilité sur Internet de ces 100 000 noms de domaines, qui, ramenés à l’échelle du pays signifient qu’1 habitant sur 6 possède un nom de domaine en .lu, la Fondation RESTENA se repose sur son personnel hautement qualifié opérant au sein du service dénommé DNS-LU. Dans ce cadre, elle est notamment l’interlocutrice de plus de 50 bureaux d’enregistrement accrédités à enregistrer des noms de domaines en .lu pour toute personne ou entreprise désirant en faire usage. En complément, elle propose également un service d’enregistrement en .lu via sa propre plate-forme dénommée my.lu et accessible via www.dns.lu/fr/online.

Avec DNS-LU, la Fondation RESTENA sert l’ensemble de l’économie luxembourgeoise, de la Grande Région et du monde en général. Plus de ¾ des titulaires de noms de domaines en .lu sont liés à des entreprises et organisations, le ¼ restant étant des particuliers, avec pour principale motivation la promotion d’activités, économiques ou non, réalisées sur le sol luxembourgeois. Sans surprise, plus de la moitié des noms de domaine sont enregistrés pour des titulaires ayant leur résidence au Luxembourg, s’ensuivent les ressortissants français, belges et allemands. À eux seuls, ils représentent d’ailleurs plus de 80% des titulaires.

Stabilité et croissance pour le .lu

La Fondation RESTENA est membre du Council of European National Top-Level Domain Registries (CENTR), une association dédiée à l’échange, au dialogue et à l’innovation des registres de domaine de premier niveau au niveau européen. Par rapport à d’autres membres du CENTR, le marché des noms de domaine en .lu se révèle plutôt stable et détient le taux de renouvellement le plus élevé. Depuis quelques années, la croissance annuelle du .lu oscille entre 3 à 4 % et pas moins de 89% des noms de domaine enregistrés sont renouvelés.

« Non seulement ceux qui ont un .lu le gardent longtemps mais toujours plus de personnes en enregistrent. Deux constats qui démontrent clairement la confiance et la stabilité du .lu » confirme Guillaume-Jean Herbiet, Dr-Ingénieur système à la Fondation RESTENA pour le compte du service DNS-LU.

Vers toujours plus de possibilités d’enregistrement

Les ingénieurs de la Fondation RESTENA travaillent d’ailleurs en ce moment à l'ouverture prochaine de l’enregistrement des noms de domaine en 1 et 2 caractères, bloqués en 2000 en partie suite à des problèmes de sécurité pouvant non seulement causer la confusion entre noms mais également permettre des redirections malicieuses.

Depuis le début de la décennie, l’interdiction d’enregistrer des noms de domaine à 2 lettres est progressivement devenue obsolète et les autorités nationales, comme la Fondation RESTENA pour le Luxembourg, évoluent vers la réouverture des 1 à 2 caractères. Pour le .lu, ceci devrait être annoncé d’ici le premier semestre 2020.

Publié le 1er Juillet 2019, télécharger communiqué de presse en PDF